Sécurité dans le Bâtiment et les Travaux Publics

par Doc genie civil
0 Commentaire

Sécurité dans le Bâtiment et les Travaux Publics

Guide pour l’analyse des risques et le choix de mesures de prévention

   Introduction

L’évolution technologique permet de proposer des modes constructifs toujours plus performants, plus rapides, plus flexibles, plus «intelligents».
La discussion entre maîtres d’ouvrages, bureaux d’étude, bureau des méthodes et entreprises ne prend que rarement en compte l’homme au travail.
Les intervenants dans l’acte de construire, qu’ils soient agents de construction ou de maintenance ultérieure, sont alors oubliés, ainsi que les risques auxquels ils sont exposés.
La complexité et la diversité des modes opératoires, des méthodes, des architectures, ainsi que la contraction des délais de réalisation ont une incidence sur le niveau de sécurité lors de la réalisation des ouvrages. L’homme doit malgré tout intervenir, gérer ces contraintes et faire en sorte que les dysfonctionnements restent acceptables. Que les risques soient visibles ou non, analysés ou non, estimés ou non, il lui est demandé d’être performant, apte à remplir immédiatement sa tâche et à réagir promptement.
Les directives européennes ainsi que les textes nationaux de transpositions relatifs à la conception des équipements de travail et aux opérations du BTP visent plusieurs objectifs fondamentaux :
  • la conception et la fabrication de produits sûrs,
  • la réalisation et l’entretien des ouvrages qui respectent un niveau satisfaisant de sécurité,
  • la bonne gestion des phases de coactivité sur les chantiers,
  • la suppression des obstacles techniques qui pourraient limiter la circulation des produits et des personnes.
La réglementation n’impose pas la façon de faire. Les différents intervenants sur l’ouvrage ont toute liberté pour imaginer les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les exigences de santé et de sécurité au travail.
En pratique, cette liberté d’action qui leur est offerte est peu utilisée. Il est fréquemment constaté qu’une analyse aurait permis de détecter et de maîtriser les risques mais aussi de travailler dans de meilleures conditions de sécurité donc d’améliorer la productivité.
  • Comment assurer la maîtrise du risque futur dès la phase de conception ?
  • Comment faciliter la collaboration entre les différents intervenants dans l’acte de construire ?
  • Quels outils et quels moyens peut-on mettre en œuvre afin que les salariés chargés de la réalisation, de la maintenance et de l’entretien ne soient pas exposés à des risques d’atteinte à la santé ?
La démarche proposée est basée sur l’analyse des tâches et des situations de travail des opérateurs. Elle s’apparente, pour les entreprises du BTP, à la démarche nécessairement mise en œuvre lors de rédaction du P.P.S.P.S.( Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé).
L’utilisation de cette méthode peut donc contribuer utilement à la rédaction de ce P.P.S.P.S., mais également à celle du P.G.C. (Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de Protection de la Santé) et du D.I.U.O. (Dossier d’Interventions Ultérieures sur l’Ouvrage).
La méthode peut également être utilisée dans des domaines différents de celui de la conception et de la réalisation d’ouvrages ou de l’élaboration de modes opératoires dans le BTP. Le chapitre 4 traite cet aspect.
La mise en œuvre de la méthode n’exclut pas pour autant, en fonction des métiers et de la complexité des équipements et installations, le respect des codes, règles et normes, ainsi que l’utilisation d’autres méthodes d’analyse.
Enfin, il nous semble indispensable que ce travail d’analyse soit réalisé par le ou les intervenants concernés et qu’il ne soit pas sous-traité. En effet, cela conduirait à :
  • rendre la méthode inefficace et superficielle,
  •  se priver d’un enrichissement par l’accroissement des connaissances et par l’émergence de nouvelles solutions,
  • une perte possible de savoir-faire.
L’ambition du présent document est de faire prendre conscience aux utilisateurs et aux concepteurs, qu’avec du bon sens et des moyens simples à mettre en œuvre, il est possible de proposer une démarche d’analyse des risques mettant l’homme au centre des préoccupations.
Les diverses sessions de formation réalisées à la Cramif ont montré le caractère pratique de la démarche exposée dans ce document, qui se veut simple et compréhensible, mais sans prétendre être exhaustive ou universelle.

   Au sommaire:

1. INTRODUCTION
2. LA MÉTHODE D’ANALYSE
  • 2.1. PRINCIPE DE LA MÉTHODE
  • 2.2. GRILLE D’ANALYSE
  • 2.3. L’ANALYSE DU RISQUE
  • 2.3.1. principe de l’analyse du risque
  • 2.3.2. conditions de survenance d’un dommage
  • 2.3.3. estimation du risque
  • 2.4. SUPPRESSION OU RÉDUCTION DU RISQUE
3. EXEMPLE D’APPLICATION
4. DOMAINES D’APPLICATION
ANNEXES
A : Grille non remplie
B : Exemple de conditions menant à un dommage
C : Exemple de mesures envisageables pour supprimer ou réduire des risques
D : Bibliographie

   Aperçu du document en ligne



Télécharger
Sécurité dans le Bâtiment et les Travaux Publics

 Télécharger le document

Mot clés: Livre BTP, Livre Génie civil, Document BTP, Livre architecture, document génie civil, Gestion de chantier, Sécurité dans les chantiers

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture