LES FONDATIONS PROFONDES (PDF)

par Doc genie civil
0 Commentaire

LES FONDATIONS PROFONDES


   Extrait du document

01 DEFINITON – TERMINOLOGIE

Une fondation profonde est caractérisée par la manière dont le sol est sollicité pour résister aux charges appliquées.

  • résistance en pointe
  • par frottement latéral
  • résistance de pointe et frottement latéral (cas courant)

Ses dimensions sont définies par :

  • D : Longueur de fondation enterrée dans le sol
  • B : largeur de la fondation ou diamètre

Au-delà de D/B > 6, et D > 3, nous sommes dans le domaine des fondations profondes.

LES FONDATIONS PROFONDES
D’une manière générale, les fondations profondes sont souvent désignées par le terme de « pieu »
Dans ce qui suit les notations sont conformes au fascicule 62 titre V.

02 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

02.01 Cas d’un pieu isolé

Un pieu transmet au sol les charges qu’il supporte :

  • par l’appui de sa base sur le sol résistant (effort de pointe noté Qp) – par le frottement latéral entre le sol et le pieu (effort de frottement latéral noté Qs) L’effort de pointe est proportionnel à :
  • section de la base du pieu
  • à la résistance du substratum

L’effort de frottement latéral est proportionnel à :

  • la surface de contact entre le pieu et le sol
  • au coefficient de frottement pieu-sol (rugosité du pieu, pression latérale, coefficient de frottement interne du sol) Le frottement latéral du pieu n’est mobilisable que s’il y a déplacement relatif entre le pieu et le sol.

Si le pieu a tendance à s’enfoncer dans un sol stable, le frottement sol-pieu génère un effort vertical ascendant (frottement positif)
Si au contraire, le pieu étant immobile, le sol à tendance à tasser, le frottement sol-pieu est négatif. Cela à pour conséquence de surcharger le pieu. Pour remédier à ce problème (couches compressibles, remblais récents non stabilisés), on chemisera le pieu par un tubage afin de diminuer l’effet du frottement négatif.
D’une manière générale, les fondations profondes sont souvent désignées par le terme de « pieu » Dans ce qui suit les notations sont conformes au fascicule 62 titre V.

02 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

02.01 Cas d’un pieu isolé

Un pieu transmet au sol les charges qu’il supporte :
– par l’appui de sa base sur le sol résistant (effort de pointe noté Qp) – par le frottement latéral entre le sol et le pieu (effort de frottement latéral noté Qs) L’effort de pointe est proportionnel à :

  • section de la base du pieu
  • à la résistance du substratum

L’effort de frottement latéral est proportionnel à :

  • la surface de contact entre le pieu et le sol
  • au coefficient de frottement pieu-sol (rugosité du pieu, pression latérale, coefficient de frottement interne du sol) Le frottement latéral du pieu n’est mobilisable que s’il y a déplacement relatif entre le pieu et le sol.

Si le pieu a tendance à s’enfoncer dans un sol stable, le frottement sol-pieu génère un effort vertical ascendant (frottement positif)
Si au contraire, le pieu étant immobile, le sol à tendance à tasser, le frottement sol-pieu est négatif. Cela à pour conséquence de surcharger le pieu. Pour remédier à ce problème (couches compressibles, remblais récents non stabilisés), on chemisera le pieu par un tubage afin de diminuer l’effet du frottement négatif.

LES FONDATIONS PROFONDES
Attention, si le pieu travaille à l’arrachement, Qp = 0. Il est admis que le frottement latéral mobilisable est identique selon que le pieu travaille en compression ou en traction.

02.02 Cas de groupes de pieux :

D’une part, lorsque les pieux sont suffisamment rapprochés, il ne suffit pas de vérifier la résistance d’un pieu isolé. En effet, il arrive que la charge limite d’un groupe de pieux Qgu soit inférieure à la somme des charges limites de chaque pieu isolé Qui.
Le coefficient d’efficacité du groupe de pieu se définit comme suit :

LES FONDATIONS PROFONDES
D’autre part la diffusion de contraintes en profondeur sous un groupe de pieux est différente de celle sous un pieu isolé.
LES FONDATIONS PROFONDES
Il se produit un effet radier.
Cela a pour conséquence de transmettre les contraintes en profondeur bien au delà de celles générées par un pieu isolé.

03 DETERMINATION DE LA CHARGE LIMITE D’UN PIEU ISOLE

Considérons un pieu isolé soumis à une charge verticale.

Le pieu traverse différentes couches de sol de qualité plus ou moins bonnes pour s’ancrer dans une couche de
sol aux caractéristiques mécaniques favorables.
Cette couche s’appelle couche d’ancrage ou
substratum résistant.

   AU SOMMAIRE

01 DEFINITON – TERMINOLOGIE
02 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

  • 02.01 CAS D’UN PIEU ISOLE
  • 02.02 CAS DE GROUPES DE PIEUX

03 DETERMINATION DE LA CHARGE LIMITE D’UN PIEU ISOLE
04 DIMENSIONNEMENT DES PIEUX

  • 04.01 DIMENSIONNEMENT PAR LA METHODE PRESSIOMETRIQUE
  • 04.01.01 Détermination de la contrainte limite de pointe qpu
  • 04.01.02 Détermination du frottement latéral qs
  • 04 02 DETERMINATION DES CHARGES ADMISSIBLES SOUS DIFFERENTES SOLLICITATIONS

05 CLASSIFICATION DES FONDATIONS PROFONDES

  • 05.01 DIFFERENTES CATEGORIES DE PIEUX
  • 05.02 MODES OPERATOIRES DE REALISATION DE QUELQUES PIEUX

06 REALISATION DES PIEUX

  • 06.01 PRINCIPES DE CONCEPTION
  • 06.01.01 Cas des pieux isolés
  • 06.01.02 Cas des groupes de pieux:
  • 06.01.03 Cas des pieux soumis à des sollicitations non verticales en tête:
  • 06.02 PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT

   Aperçu du document en ligne



Télécharger le PDF
LES FONDATIONS PROFONDES (PDF)

 Télécharger le document

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture