Le contrôle des travaux de joints de chaussée et de trottoirs sur ouvrages neufs et en réparation

par Doc genie civil
0 Commentaire
travaux de joints de chaussée


Guide technique

Le contrôle des travaux de joints
de chaussée et de trottoirs sur
ouvrages neufs et en réparation

techniques et méthodes

des laboratoires des ponts et chaussées


   Introduction

Les joints de chaussée sont des équipements importants des ouvrages, car ils doivent assurer de multiples fonctions :
  • assurer la libre dilatation des structures,
  • permettre la circulation de tous les usagers, en toute sécurité,
  • étancher contre les venues d’eau de ruissellement les parties d’ouvrages sous jacentes,
  • ne pas être la source de nuisances sonores pour l’environnement.
De part leur position par rapport au trafic, ils sont rendus très sensibles à l’usure et leur détérioration peut être très rapide avec comme conséquence extrême :
  • un danger pour l’usager,
  • une dégradation locale de la structure,
  • un ruissellement d’eau sur les structures sous-jacentes,
  • des travaux de réparations de joints qui représentent 1,5 à 2 fois le coût du même join neuf, sans tenir compte de la gêne aux usagers pendant les travaux.
Compte tenu de ces éléments, il est nécessaire de s’assurer que les joints mis en œuvre su les ouvrages présentent une durabilité la plus grande possible.
Les résultats de l’évaluation de l’état du patrimoine des ponts situés sur le réseau national non concédé des routes et autoroutes, après réalisation de la campagne de visite de type IQOA, montrent que la fréquence des défauts de joints de chaussée demeure trop élevée.
De plus, une étude [C] réalisée sur le coût d’entretien des ouvrages fait apparaître que la part des crédits inscrits pour la réparation des joints de chaussée dans le cadre des programmes de grosses réparations d’ouvrages d’art sur routes nationales représente 6 à 9 % des crédits. Ce chiffre est relativement élevé [F].
Il est donc important de travailler à l’amélioration de la qualité des joints de chaussée tant au niveau du choix que du suivi des travaux. Il convient également d’assurer une surveillance et un entretien périodique des joints pendant leur durée de vie.
Portée du guide
Dans le contexte décrit ci-dessus, le présent guide a pour objectif de préciser la nature du suivi et des contrôles à mettre en place lors des travaux de pose de joints de chaussée sur ouvrages neufs ou en réparation. La démarche proposée dans le guide débute à partir du moment où le joint a été choisi par le maître d’œuvre et se termine avec la réception du joint. On trouvera en annexe 1, les principaux points que le maître d’œuvre doit vérifier ou faire vérifier pour retenir un modèle de joint.
Dans le cas de pose d’un joint sans « avis technique » du SETRA, le contrôle extérieur ne peut se substituer à la commission d’avis technique ; son travail se bornera à effectuer un suivi et des contrôles tels que proposés en annexe 4, suivant la famille de joint choisi.
Le guide ne concerne pas l’étude du projet de pose ou de remplacement de joint, pour cela nous invitons le lecteur à se reporter au guide « Joints de chaussée des ponts routes » qui rappelle notamment les éléments de choix d’un joint de chaussée.
Nous insistons cependant sur l’importance de ces études pour la durabilité d’un joint de chaussée. Les joints de chaussée ne doivent pas être considérés comme des produits standards pouvant s’adapter à tous les ouvrages.
Si, en partie courante de la chaussée, la pose d’un joint est sensiblement la même d’un ouvrage à un autre, il en va autrement aux extrémités des lignes de joints de chaussée et sur les trottoirs.
Un point qui doit absolument faire l’objet d’une étude en phase projet concerne le traitement du joint des trottoirs et des relevés de bordures [10]. Il faut tout d’abord vérifier qu’il est possible d’ancrer le joint de trottoir et les relevés de part et d’autre du vide entre structures.
Il faut ensuite étudier le recueil et l’évacuation des eaux sous trottoirs. La parfaite étanchéité des joints de trottoirs suppose que :
  • la liaison du joint à l’étanchéité générale de l’ouvrage est réalisée sur toute la largeur de
  • l’ouvrage (c’est à dire en général de contre-corniche à contre-corniche),
  • les eaux s’infiltrant dans les corps de trottoirs sont récupérées soit sur le joint quand il peut être posé en fond de trottoir, soit en partie basse du hiatus, par des bavettes et un chéneau quand il ne peut être posé qu’en partie supérieure du trottoir (pour éviter les
  • ruissellements en about de tablier et un arrosage intempestif des appareils d’appui et des sommiers),
  • les eaux récupérées en partie supérieure des structures peuvent être canalisées et évacuées vers les dispositifs d’évacuation présents sur les sommiers d’appui.
Si ces dispositions n’ont pas été étudiées en phase projet, il est bien rare de trouver une solution adaptée en cours de travaux et l’on assiste malheureusement à des improvisations.
Nous avons proposé en annexe 2, les points essentiels à prendre en compte lors du projet de mise en œuvre de joints de chaussée sur ouvrage neuf.

   Au sommaire:

PRÉAMBULE
INTRODUCTION

CHAPITRE 1 – LA MISE EN ŒUVRE DES JOINTS DE CHAUSSÉE SUR OUVRAGES NEUFS

  • 1 Préparation de la réservation
  • 2 Mise en place des éléments de joint
  • 3 Bétonnage / coulage des solins
  • 4 Finitions 

CHAPITRE 2 – LE CONTRÔLE DES TRAVAUX DE POSE DE JOINTS DE CHAUSSÉE SUR OUVRAGES NEUFS

  • 1 Généralités
  • 2 Phase de préparation de chantier
  • 3 Avis sur les documents remis par le poseur de joint
  • 4 Contrôles pendant le chantier
  • 5 Réception de la ligne de joint 

CHAPITRE 3 – LES TRAVAUX DE RÉPARATION ET DE REMPLACEMENT DE JOINTS DE CHAUSSÉE

  • 1 Généralités
  • 2 Les travaux de réparation de joints de chaussée 
  • 3 Les travaux de remplacement de joints de chaussée 

ANNEXES 

  • Annexe 1 – Principaux critères d ‘acceptation d ‘un joint 
  • Annexe 2 – Liste des principaux points à prendre en compte dans un projet de mise en œuvre de joints de chaussée sur ouvrages neufs 
  • Annexe 3 – Bordereau de contrôle des documents transmis par le poseur de joint 

A – Bordereau de contrôle – joint de chaussée mécanique
B – Bordereau de contrôle – joint à revêtement amélioré

  • Annexe 4 – Plans de contrôle des travaux de pose de joints de chaussée sur ouvrages neufs 
  • Annexe 5 – Plans de contrôle des travaux de remplacement d ‘un join de chaussée 
  • Annexe 6 – Plans de contrôle des travaux de réparation d ‘un joint de chaussée 
  • Annexe 7 – Reconnaissance des joints de chaussée sur des ouvrages existants 
  • Annexe 8 – Lexique 
  • Annexe 9 – Référentiel – Bibliographie 

   Voir le document en ligne



      Télécharger
      Le contrôle des travaux de joints de chaussée et de trottoirs sur ouvrages neufs et en réparation

      Mot clés: Livre BTP, Livre Génie civil, Document BTP, Livre architecture, document génie civil, Gestion de chantier, Travaux de joints de chaussée

      Articles Similaires

      Laissez un commentaire

      Document Génie Civil
      Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture