Du relevé de mesures à l’état des lieux

par Doc genie civil
0 Commentaire

Relevé de mesure

Technologie & sémiologie du design d’espace

   Introduction

Le relevé de mesures est nécessaire au début de tout projet de création spatiale, lorsque qu’aucun plan ou dessin métré ne sont à disposition des maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage. Tous les secteurs du design d’espace sont concernés par cette étape importante dans le démarrage d’un projet, car les pièces dessinées représentent la base documentaire à toute étude.
Les futurs plans de projet et d’exécution auront comme référence l’état des lieux réalisés à partir du relevé, leur précision quant à la réalité sera donc la conséquence d’un travail minutieux, rigoureux et précis.
Le relevé de mesures est nécessaire lors de projets de nature différente : rénovation, reconversion, analyse d’un existant, repérage, conservation d’un édifice protégé, création de répertoires historiques (relevés archéologiques, patrimoniaux…), outils de compréhension et de recherche, supports contractuels d’état des lieux dans le cas de litiges (co-propriété, constat d’huissiers…).
Il existe souvent des plans lorsqu’une construction est ancienne. Un état des lieux est malgré tout souvent nécessaire, car il permet une mise à jour des informations, ainsi qu’une numérisation de données analogiques et peu évolutives. De plus la documentation technique existante correspond souvent à l’édifice lors de sa première construction, sans tenir compte de ses modifications au court du temps. Souvent les versions sur papier de relevés de mesures anciens ont subi des déformations lors de copies, archivages, et il est préférable d’opérer de nouveau à une saisie infographique précise et modifiable selon les besoins du projet.
Le but du relevé de mesures est de transposer sur le papier d’une manière précise l’ensemble des mesures d’un édifice, d’une parcelle, d’un environnement paysager (relevés d’implantations de végétaux). Il est préférable de réaliser le relevé à 2, voire 3 personnes, afin de répartir les missions. Le travail sera alors plus efficace et précis : esquisser, mesurer, énoncer, dessiner, vérifier.

Les outils :

  • décamètre, ou double décamètre, double mètre rigide et souple, fil à plomb, support à dessin rigide, enfin le télémètre à laser permet une lecture aisée des grandes distances et même parfois le calcul des surfaces. Il est particulièrement utile pour les hauteurs et les espaces difficilement accessibles.
  • le papier millimétré ou quadrillé est utile pour réaliser des dessins respectant l’orthogonalité.

La méthode :

1. Repérer les lieux, estimer le nombre de pages nécessaires et le temps approximatif (privilégier les espaces intérieurs lorsque la météo n’est pas clémente…).
2. La première estimation des lieux peut être réalisée par un nombre de pas de taille normale pour comprendre au plus juste les proportions du lieu.
3. Repérer les dénivelés du lieux (planchers, escaliers, marches, pentes…)
4. Esquisser une première ébauche des espaces principaux (gros œuvre, structure, trame) dans leurs grandes dimensions
avant de détailler tous les ouvrants et le second œuvre.
5. Opérer les relevés de mesure de manière ordonnée (ordre dans l’espace, en suivant les murs de droite à gauche).
6. Séparer les relevés de distance et de hauteur sur deux documents si possible, ou grâce à des couleurs différentes.
7. Ne pas oublier de noter le plus possible de cotations de diagonales dans tous les espaces pour permettre une triangulation aisée.
8. Certains détails peuvent être dessinés en plus gros à proximité du dessin initial afin de permettre un rappel d’éléments particuliers.
9. Préparer sur les dessins initiaux des lignes de cotation pour les grandes distances.
10. Utiliser des codes couleurs, et des épaisseurs en fonction des éléments repérés :
  • traits épais pour le gros œuvre
  • traits pointillés pour les éléments de plafond ou trémies d’escalier…
  • plusieurs couleurs pour les cotations extérieures, intérieures, hauteurs sous plafond, allèges, hauteurs des ouvertures…
11. Être globalement attentif au lieu visité : fiabilité et solidité des planchers, des protections latérales (garde corps) des obstacles en hauteur (poutres, sous-pente d’escalier…).

   Au sommaire:

1. Le relevé de mesures d’architecture : méthodologie.
2. Du bon usage du télémètre.
3. Les étapes du relevé.
4. Relevés archéologiques.
5. Relevés patrimoniaux.
6. Relevés paysagisme & environnements naturels.
7. Carnets de relevés célèbres : albert laprade.
8. Du relevé à la maquette d’étude.

   Aperçu du document en ligne



Télécharger
Du relevé de mesures à l’état des lieux

 Télécharger le document

Mot clés: Livre BTP, Livre Génie civil, Document BTP, Livre architecture, document génie civil, relevé architectural, Du relevé de mesures à l’état des lieux

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture