dtu 31.2 pdf

par Doc genie civil
0 Commentaire
DTU 31.2 bâtiment à ossature bois


dtu 31.2 pdf

Travaux de bâtimentconstruction de maisons et bâtiments à ossature en bois


   Introduction

La construction à structure en bois qui représentait en France au début de ce siècle environ 40 % des bâtiments, a connu, comme on le sait, pendant près de 50 ans, une éclipse pour des causes diverses. Elle a été réintroduite dans les années 60 par un petit nombre de constructeurs qui se sont inspirés des réalisations nord-américaines ou scandinaves.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, dans un pays qui possède encore un parc de plusieurs centaines de milliers de logements réalisés dans les 5 ou 6 siècles précédents par la technique de l’ossature en bois (souvent même sur 5 ou 6 niveaux), ces nouvelles constructions qualifiées de « légères » ont été soumises à la procédure de l’« Agrément Technique » du CSTB en raison de leurs spécificités :

  • l’apparition des bois commerciaux, généralement résineux, classés en catégories. 
  • l’apparition des matériaux nouveaux (panneaux dérivés du bois, plaques de parement en plâtre, isolants fibreux, bardeaux bitumés, bardages en matériaux divers, etc.).

l’apparition de techniques d’assemblages nouvelles (clouage, plaques à dents, collage, etc.).
Le principe de construction est cependant resté le même : il s’agit de réaliser une structure rigide qui pourra, ensuite, recevoir, en remplissage et en revêtement intérieur ou extérieur, un assortiment important de matériaux dont le choix approprié permet de répondre à différentes exigences :

  • isolation thermique (confort d’hiver, confort d’été).
  • isolation phonique (bruits aériens, bruits d’impacts).
  • stabilité mécanique (y compris exigences sismiques dans certaines régions).
  • stabilité en cas d’incendie (degré de stabilité au feu variable en fonction du type d’ouvrage). 

Grâce à ces nouveaux matériaux et à ces nouvelles techniques, la construction de maisons et bâtiments structure de bois est devenue un mode constructif réalisé pour l’essentiel à sec sans apport d’humidité et avec des matériaux qui ne nécessitent pas de délai de séchage.
En juin 1972, la traditionalité de la construction à structure en bois a été confirmée par la publication du DTU 31.2 « Construction de maisons traditionnelles à ossature en bois », mais ce document était limité au domaine des maisons individuelles « uni-familiales ».

En raison du développement de ce type de construction est apparu la nécessité de disposer d’un texte plus général susceptible de s’appliquer à l’ensemble des constructions faisant l’objet du Cahier des Clauses Techniques quel que puisse être leur hauteur, leur volume, ou leur mode d’occupation.
Le présent Cahier des Clauses Techniques répond à ce besoin et remplace le texte de juin 1972.

2 -idées directrices

On a constaté que le mode « construction à ossature en bois » est inhabituel en France et que les concepteurs désireux de l’utiliser sont souvent déroutés par la démarche à accomplir pour arriver à un résultat convenable, notamment en ce qui concerne l’organisation des chantiers.
On a constaté aussi que les marchés de bâtiment pouvaient être passés de deux manières :

  • en lot unique confié à un seul entrepreneur.
  • en lots séparés répartis entre plusieurs entrepreneurs.
  • On a constaté enfin que, s’il existait des DTU couvrant les principaux ouvrages du bâtiment, certains

travaux ne faisaient actuellement l’objet d’aucun Cahier des Clauses Techniques, par exemple : les bardages en bois, la mise en oeuvre de l’isolation et du pare-vapeur, etc.
C’est pourquoi, le groupe DTU a souhaité innover en la matière, en proposant ici un texte qui réponde à ces différentes préoccupations.

3-organisations du DTU 31.2

Le DTU 31.2 est découpé en autant de chapitres qu’il existe de corps d’état principaux.
Chaque chapitre explicite les tâches du corps d’état par référence aux DTU existants, mais en précisant pour chacun d’eux les modifications à apporter pour tenir compte de la spécificité de la construction à structure en bois.
Ces modifications font l’objet d’un additif aux DTU concernés, de telle sorte que ceux-ci puissent être utilisés directement dans les marchés par lots séparés.
Pour les marchés en lot unique, c’est le DTU 31.2 qui pourra être rendu contractuel.
Lorsqu’il n’existe pas de DTU spécifique, les travaux à exécuter sont décrits et le chapitre concerné du DTU 31.2 pourra être rendu contractuel.
La commission spécialisée a particulièrement examiné le chapitre 10, consacré aux revêtements extérieurs, de telle sorte que les choix de matériaux soient les plus nombreux possibles pour s’adapter à toutes les architectures et à tous les goûts.

   Au sommaire:

1 – stabilité mécanique et sécurité sous sollicitations normales et exceptionnelles

  • 1.1 stabilité mécanique
  • 1.2 sécurité sous sollicitations exceptionnelles

2 – étanchéité à l’eau

  • 2.1 étanchéité à la pluie et à la neige
  • 2.2 protection contre les remontées capillaires d’humidité
  • 2.3 humidification prolongée des parements ou revêtements extérieurs
  • 2.4 étanchéité des sols de locaux humides
  • 2.5 condensation dans les parois extérieures
  • 2.6 condensation dans les vides sanitaires
  • 2.7 hygrométrie des locaux

3 – étanchéité à l’air

4 – isolation

  • 4.1 isolation thermique
  • 4.2 isolement acoustique
  • 4.3 confort d’été
  • 4.4 renouvellement de l’air des locaux

5 – durabilité des revêtements extérieurs

6 – sécurité

Chapitre 1: généralités

  • 1.1 objet
  • 1.2 domaine d’application

Chapitre 2: matériaux

  • 2.1 matériaux en bois
  • 2.1.1 bois de structure
  • 2.1.2 bois de menuiserie
  • 2.1.3 durabilité des bois
  • 2.2 matériaux en plaques
  • 2.2.1 panneaux contreplaqués
  • 2.2.2 panneaux de particules
  • 2.2.3 panneaux de particules liés au ciment
  • 2.2.4 panneaux de fibres
  • 2.2.5 panneaux fibragglo
  • 2.2.6 plaques de parement en plâtre
  • 2.2.8 complexes d’isolation thermique intérieurs
  • 2.3 matériaux de remplissage
  • 2.3.1 isolants fibreux minéraux
  • 2.3.2 matériaux organiques isolants
  • 2.4 matériaux en film
  • 2.4.1 matériaux pour barrière d’étanchéité
  • 2.4.2 matériaux pour pare-vapeur
  • 2.4.3 matériaux pour pare-pluie, ou écran souple de sous-toiture
  • 2.5 matériaux de fixation ou d’assemblage
  • 2.5.1 matériaux de fixation ou d’assemblage pour les éléments en bois protégés des intempéries 
  • 2.5.2 matériaux de fixation ou d’assemblages pour éléments en bois exposés aux intempéries 
  • 2.6 matériaux pour étanchéité de joints

Chapitre 3: ouvrages de soubassement

  • 3.1 règles générales
  • 3.2 conditions préalables à l’exécution des travaux 
  • 3.3 sondages, terrassements et ouvrages de fondation 3.4 soubassement
  • 3.5 mur de soubassement
  • 3.6 dallage sur terre-plein 
  • 3.7 hauteur au-dessus du sol fini
  • 3.8 coupure de capillarité
  • 3.9 ventilation des vides sanitaires
  • 3.10 tolérances d’exécution de l’ouvrage de soubassement 

Chapitre 4: ouvrages de charpente

  • 4.1 règles générales
  • 4.1.1 matériaux
  • 4.1.2 protection des ouvrages de charpente
  • 4.1.3 justification des ouvrages
  • 4.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 4.3 spécifications et tolérances des éléments de structure
  • 4.3.1 éléments de structure de mur
  • 4.3.2 éléments de charpente de toiture ou de plancher
  • 4.4 réalisation des ouvrages de charpente
  • 4.4.1 réalisation des parois verticales
  • 4.4.2 réalisation des planchers
  • 4.4.3 réalisation des escaliers
  • 4.4.4 réalisation des charpentes de toitures

Chapitre 5: ouvrages de couverture ou d’étanchéité

  • 5.1 règles générales
  • 5.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 5.3 exécution des travaux
  • 5.4 matériaux
  • 5.5 ventilation des couvertures
  • 5.6 terrasses et balcons privatifs revêtus d’une étanchéité
  • 5.7 ouvrages particuliers, chemins de circulation

Chapitre 6: ouvrages de menuiserie

  • 6.1 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 6.2 exécution des travaux de menuiseries extérieures
  • 6.2.1 fenêtres, portes-fenêtres et portes extérieures
  • 6.2.2 fermetures
  • 6.3 exécution des travaux de menuiseries intérieures
  • 6.4 exécution des travaux de planchers de doublage ou flottants 6.5 exécution des travaux de parquets massifs et contre-collés 6.6 exécution des travaux de parquets collés

Chapitre 7: ouvrages d’équipement technique

  • 7.1 règles générales
  • 7.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 7.3 travaux de plomberie
  • 7.4 travaux d’électricité
  • 7.5 travaux de fumisterie
  • 7.6 travaux de chauffage
  • 7.6.1 règle générale
  • 7.6.2 cheminées à foyer ouvert ou fermé
  • 7.6.3 modes de chauffage

Chapitre 8: ouvrages d’isolation

  • 8.1 règles générales
  • 8.2 conditions préalables à l’exécution des travaux 
  • 8.3 spécifications concernant la mise en oeuvre de l’isolation
  • 8.3.1 matériaux
  • 8.3.2 mise en oeuvre
  • 8.4 spécifications concernant la mise en oeuvre du film pare-vapeur 8.4.1 règles générales 
  • 8.4.2 matériaux
  • 8.4.3 mise en oeuvre

Chapitre 9: ouvrages de revêtements intérieurs de murs et plafonds

  • 9.1 règles générales
  • 9.1.1 support en bois
  • 9.1.2 entraxe des supports en bois
  • 9.1.3 largeur d’appui des supports en bois
  • 9.1.4 dispositif d’étanchéité à l’air du bâtiment
  • 9.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 9.3 spécifications concernant la mise en oeuvre des plaques de parement plâtre
  • 9.3.1 moyens de fixation
  • 9.3.2 pose des plaques sur les parois verticales
  • 9.3.3 largeur d’appui des supports en bois
  • 9.4 spécifications concernant la mise en oeuvre des complexes de doublage
  • 9.4.1 moyens de fixation
  • 9.4.2 largeur d’appui des supports en bois
  • 9.4.3 fixation du doublage sur la structure
  • 9.5 spécifications concernant la mise en oeuvre des autres revêtements intérieurs en bois et panneaux 9.5.1 tasseaux
  • 9.5.2 revêtements en bois massif
  • 9.5.3 revêtements en panneaux dérivés du bois
  • 9.6 spécifications concernant la mise en oeuvre des plafonds suspendus
  • 9.6.1 tasseaux ou cales utilisés à l’intérieur des locaux
  • 9.6.2 tasseaux ou cales utilisés dans les locaux humides
  • 9.7 tolérances d’exécution

Chapitre 10: ouvrages de revêtements extérieurs

  • 10.1 règles générales
  • 10.1.1 supports en bois
  • 10.1.2 entraxe des supports en bois
  • 10.1.3 largeur d’appui des supports en bois
  • 10.1.4 mise en oeuvre du pare-pluie
  • 10.1.5 mise en oeuvre des tasseaux
  • 10.1.6 esthétique des revêtements
  • 10.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 10.3 enduits aux mortiers de liants hydrauliques
  • 10.3.1 spécifications concernant la mise en oeuvre 
  • 10.3.2 fixation du support de l’enduit
  • 10.4 mur de doublage en maçonnerie avec lame d’air
  • 10.4.1 spécifications concernant la mise en oeuvre
  • 10.4.2 caractéristiques du support
  • 10.4.3 dispositions en pied de mur
  • 10.4.4 attaches métalliques
  • 10.5 revêtements muraux attachés en pierre mince
  • 10.5.1 spécifications concernant la mise en oeuvre
  • 10.5.2 spécifications particulières
  • 10.6 bardages en écailles
  • 10.6.1 spécifications concernant la mise en oeuvre 
  • 10.6.2 spécifications particulières
  • 10.7 bardages en lames de bois massif
  • 10.8 bardages en plaques
  • 10.9 autres revêtements extérieurs
  • 10.10 tolérances de mise en oeuvre

Chapitre 11 exécution des ouvrages de revêtements de sol

  • 11.1 règles générales
  • 11.2 conditions préalables à l’exécution des travaux
  • 11.3 revêtements de sols en bois
  • 11.3.1 spécifications concernant la mise en oeuvre des parquets massifs et contrecollés
  • 11.3.2 spécifications concernant la mise en oeuvre des parquets collés
  • 11.4 revêtements de sol textiles
  • 11.5 revêtements de sol plastiques manufacturés
  • 11.6 revêtements de sol scellés
  • 11.7 tolérances d’exécution

annexe 1 terminologie
annexe 2 liste des DTU et normes cités en référence
1 documents techniques unifiés (CCT)
2 règles de calcul
3 normes
4 normes ISO
5 autres documents
annexe 3 notice sur l’étanchéité à l’air des constructions
1 principales causes d’absences d’étanchéité à l’air
2- matériaux

  • 2.1 les films de construction
  • 2.2 les matériaux en plaques
  • 2.3 garnitures d’étanchéité
  • 2.4 les bandes adhésives

3- exemples de solutions pour satisfaire à l’exigence d’étanchéité à l’air de la construction à ossature en bois

  • 3.1 exemples de solutions pour les murs avec utilisation du pare-vapeur
  • 3.2 exemples de solutions pour les planchers d’étage
  • 3.3 exemples de solutions pour les combles
  • 3.4 exemple de solution pour les trappes d’accès aux combles
  • 3.5 gaines
  • 3.6 coffres de volets roulants
  • 3.7 percement

annexe 4 notice sur les combinaisons de matériaux constituant un mur pour satisfaire à l’exigence de sécurité aux chocs

1- chocs de sécurité

2- conservation des performances

  • chocs intérieurs
  • chocs extérieurs

annexe 5 prise en compte des risques biologiques auxquels sont soumis les ouvrages en bois en fonction de leur conception

1- généralités
2- cas particulier de classe de risque 3
3- prise en compte des finitions dans l’évaluation de durabilité du bois
4- autres essences botaniques

Annexe 6: notice sur la protection des ouvrages à envisager en région termitée
1- traitement du sol

  • 1.1 ouvrages de fondation
  • 1.2 construction sur terre-plein
  • 1.3 construction sur vide sanitaire
  • 1.4 opérations de remblaiement

2 traitement des bois d’ossature
annexe 7 classification des locaux en fonction de leur hygrométrie

  • 7.1 locaux à faible hygrométrie
  • 7.2 locaux à hygrométrie moyenne
  • 7.3 locaux à hygrométrie moyenne mais à forte hygrométrie intermittente
  • 7.4 locaux à forte hygrométrie
  • 7.5 locaux à très forte hygrométrie

annexe 8 conseils au maître de l’ouvrage pour l’entretien des constructions à ossature en bois
8.1 toiture
couverture et étanchéité
8.2 façade et pignons

  • revêtement extérieur
  • menuiseries extérieures
  • grilles d’aérations
  • conduits et descentes (EP et EV)
  • finitions sur bois à l’extérieur

8.3 parties communes intérieures

  • circulation
  • gaines, conduits et tuyauteries diverses

8.4 parties privatives intérieures

  • revêtements de sol lavables et locaux humides par destination
  • robinetterie et tuyauterie
  • ventilation mécanique contrôlée

annexe 9 rappel résumé des niveaux de caractéristiques des isolants certifiés ACERMI
I propriétés mécaniques en compression
S comportement aux mouvements différentiels
O comportement à l’eau
L propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion
E comportement aux transferts de vapeur d’eau

    Aperçu du document en ligne



      Télécharger dtu 31.2 pdf
       Télécharger le document

      Mot clés: Livre BTP, Livre Génie civil, Document BTP, Livre architecture, document génie civil, Gestion de chantierdtu 31.2 pdf, construction de maisons et bâtiments à ossature en bois

      Articles Similaires

      Laissez un commentaire

      Document Génie Civil
      Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture