Dictionnaire genie civil Francais Anglais

par Moussa Akabli
0 Commentaire
Précédent1 of 2
Utilise ← → (les flèches) pour afficher la page suivante

L’AUTEUR

Don Montague est un ingénieur (MICE, MIMechE) dont l’expérience couvre de nombreux domaines du génie, du bâtiment et de la construction. Après avoir fait ses études d’ingénieur à Oxford (MA), il entreprit des travaux innovateurs sur la conception des machines en faisant appel à l’ordinateur numérique DEUCE dans les années 1960. Par la suite, il travailla dans le secteur public dans la recherche sur le bois (AJWSc). Il devint alors un fervent défenseur de la protection de l’environnement et se passionna pour le bâtiment.

En 1971, il entra chez Ove Arup & Partners où il fut pendant cinq ans responsable de la coordination des équipes multidisciplinaires de conception du bâtiment. Ayant quitté Arup pour diriger sa propre société de pièces de génie civil, il entra à nouveau dans cette société en tant que responsable des cahiers des charges, des guides de conception et de l’information en retour. Il publia des articles sur de très nombreux sujets allant de la protection de l’environnement aux pièces de génie civil en passant par la conception intégrée et les services de maintenance des bâtiments. Lorsqu’il prit sa retraite en 1991, il était Directeur technique d’ A rup.

S’étant toujours intéressé à la langue et au mode de vie français, il vit désormais en France avec son épouse. Il est plus occupé que jamais et travaille en indépendant avec des professionnels français du bâtiment.

REMERCIEMENTS

Aucun dictionnaire de ce type n’est le travail d’une seule personne et je tiens à exprimer ma gratitude pour l’aide et les encouragements que j’ai reçus, en particulier de la part d’anciens collègues à Ove Arup & Partners, Consulting Engineers. Chris Barber, Mike Bussell, Paul Craddock, Steve Dyson, Steven Groâk, Martyn Harrold, Mike Holmes, David Lush, Alain Marcetteau, Gordon Puzey, Brian Simpson, Bob Venning, et d’autres encore—tous ont contribué et fourni des listes de mots ou de traductions tirées de leurs travaux au Royaume- Uni et en France, ou m’ont donné de bons conseils et des contacts supplémentaires.

En France j’avais le plaisir de travailler avec Christian Barreau, Yves de Bazin, Maître Gilles Cathus, Albert Cologni, Jacques Deltreil, Laurent Dupuy, Francis Framarin, Guy Lung, Maître Jacques Marie, Roger Mirabel, Laurence et René Orazzio, Roger Roccon, Maurice Teulet et André Vincent, aussi bien qu’avec leurs collègues et leur personnel. Ils m’ont tous enseigné de nombreux termes français dans les domaines de l’architecture, de la construction, du droit et de l’immoblier, autant au bureau que sur le terrain.

Le Service de Traduction—Terminologie—de la Commission Européenne a été très obligeant, me permettant de collationner des termes dans ses glossaires multilingues Roads (1978) et Construction (à l’état d’ébauche, 1995), ce dernier ouvrage étant en particulier très utile dans le domaine de la santé et sécurité au travail. Ma coopération avec Madame Fiamozzi (de ce service) a été agréable et fructueuse.

Je suis reconnaissant à REHVA (the Federation of European Heating and Airconditioning Associations) qui m’a autorisé à utiliser des termes techniques tirés de son International Dictionary of Heating, Ventilating and Air Conditioning (voir l’Appendice B).

Les catalogues de fabricants ont fourni beaucoup d’exemples dans leur propre langue, en particulier Legrand SA, dont les renseignements sur l’équipement électrique ont été inestimables. Dictionnaires unilingues et encyclopédies ont aussi été très utiles dans la tâche difficile de définir les sens des mots, sélectionner et écarter certains termes dans chaque langue. Les ouvrages les plus importants auxquels je me suis référé sont listés dans l’Appendice B.

Enfin, sans les encouragements de mes éditrices, Caroline Mallinder et Fiona Weston, et de ma femme Maureen, je n’aurais jamis conservé ma sérénité et je n’aurais jamais fini ce dictionnaire. Je les remercie sincèrement ainsi que tous ceux qui m’ont aidé, en particulier chez Chapman & Hall et je les décharge de toute responsabilité pour les fautes de traduction; si vous en trouvez, ce sont les miennes!

Si vous, chers lecteurs, remarquez des erreurs ou pensez à des mots qui auraient dû être inclus, veuillez m’écrire me le faire savoir, aux bons soins de Caroline Mallinder chez E & FN Spon.

INTRODUCTION

Ce dictionnaire bilingue est destiné aux professionnels et aux particuliers anglais et français qui travaillent dans l’immobilier, la construction et les travaux publics dans leurs pays réciproques.

Il m’a souvent été difficile de décider quelle information inclure et laquelle omettre. Ma première règle a été de me mettre à la place de quelqu’un travaillant d’une manière pratique dans les transactions et la promotion immobilière, les plans architecturaux, le bâtiment, les travaux publics et la construction en général, et de me demander quels mots je serais à même de rencontrer dans mes rapports avec les professionnels et les gens du métier dans les bureaux ou sur les chantiers, quelles questions j’aurais à poser et ce que je voudrais être en mesure d’exprimer. Travaillant dans ces domaines depuis plusieurs années, au Royaume-Uni et en France, je me suis rendu compte que de simples listes de mots sont de peu d’utilité et que de nombreux termes techniques ne sont pas donnés dans les dictionnaires bilingues de base. Le but de ce livre est de combler certaines de ces lacunes.

Tout d’abord, le milieu bâti existe au sein du milieu naturel; j’ai donc inclus quelques termes géographiques et topologiques de base. De tels termes peuvent être utilisés pour décrire un terrain ou une propriété à vendre et aussi au cours des recherches nécessaires avant l’achat d’un terrain à bâtir ou à développer.

Avant de commencer la construction, expertises, planification, approbations, plans architecturaux et techniques, budgétisation, obtention de financement, établissement de spécifications et contrats peuvent être nécessaires; j’ai donc inclus quelques-uns des termes techniques les plus usités dans ces domaines.

Tout bâtiment est construit sur des fondations; j’ai donc commencé au niveau du sol avec des termes de géologié et de la mécanique des sols, et continué avec le drainage, les charpentes, les résaux de distribution et leur raccordement, et les revêtements, en terminant avec les toitures et la terminologie de finition. J’ai aussi mentionné les matériaux, les outils et les techniques utilisés ainsi que les termes pour différents types de construction d’ouvrages d’art.

Les bâtiments modernes sont conçus à un très haut niveau de technicité par les consultants ou autres spécialistes. J’ai inclus du vocabulaire des domaines de l’acoustique, de la climatisation, des communications, de l’informatique, des contrôles, de l’électrotechnique, de l’ingénierie du feu, de la géotechnique, de l’hydraulique urbaine, des charpentes, du soudage, et ainsi de suite.

La réparation et la restauration étant de plus en plus importantes, j’ai inclus de nombreux termes se référant aux caractéristiques subsistantes des bâtiments et à leur réhabilitation.

Pendant la construction, le temps peut affecter la progression des travaux de différentes manières. J’ai donc inclus quelques termes météorologiques. Le contrôle de qualité et les essais font partie du processus de construction moderne, et j’ai inclus du vocabulaire approprié. De même, achat, transport, réceptions, administration des contrats et paiements, et santé et securité au travail font partie du processus de construction et ont leur terminologie spécialisée.

Dans la construction, les choses peuvent mal se passer, des problèmes de livraison et de progression peuvent survenir, des différences d’interprétation de spécifications peuvent amener à des désaccords, et les parties intéressées peuvent en arriver à recourir à leurs avocats et même aux tribunaux. J’ai inclus quelques termes qui pourraient être utiles si les choses tournaient mal.

Pour conclure, j’ai essayé de mentionner certaines choses que vous voudriez peut-être dire aux architectes, entrepreneurs et autres au bureau d’études ou sur le chantier en ce qui concerne la manière dont les choses devraient être faites et des questions qui pourraient être utiles. ‘Faites ça plus haut, déplacez cet interrupteur, cette couleur est trop foncée, avez-vous ça en stock, si je vous paie en liquide me ferez-vous une remise, quand vont les tuiles arriver?’ et ainsi de suite. Les mots dont vous aurez besoin ne se trouvent pas toujours dans les dictionnaires techniques conventionnels, et j’espère que les inclure dans cet ouvrage vous rendra la vie plus facile.

Le vocabulaire technique évolue constamment. Non seulement de nouveaux termes voient le jour, mais de nouvelles variations d’anciens termes résultent quand des personnes de différentes formations essaient de décrire la même chose. Quelle est la traduction qui fait autorité? Dans beaucoup de cas, il est impossible de décider, et j’ai donné plusieurs versions que le lecteur peut rencontrer.

C’est beaucoup demander que de embrasser tous ces domaines, et différents spécialistes pourront toujours ajouter d’autres termes spécifiques et moins usités puisés dans leur domaine d’expertise. Où s’arrêter? Quels mots d’usage apparemment courant inclure avec leurs sens spécifiques attribués par les professionnels du bâtiment, et lesquels omettre, pose un problème. J’espère que le lecteur trouvera l’équilibre et l’ampleur de ce dictionnaire à la fois utile et stimulant.

Afin de profiter au mieux de cet ouvrage, veuillez lire la courte section sur l’utilisation de ce dictionnaire, qui suit. Vous trouverez aussi deux appendices, un sur les faux amis, mots dont la traduction n’est pas toujours ce que l’on pourrait croire (Appendice A) et l’autre (Appendice B) contenant d’utiles références générales.

UTILISATION DU DICTIONNAIRE

Les mots-clefs sont écrits en caractères gras et leur traduction en caractères normaux. Quand le même mot-clef peut être utilisé comme adjectif, nom ou verbe, les traductions sont données dans cet ordre. Pour les expressions composées telles que clean air (air pur) et air blower (compresseur), le nom air est le mot-clef, et les expressions sont données dans l’ordre suivant:

air, clean air blower

La virgule au milieu du mot composé indique que le/les mot(s) après le virgule modifie(nt) le premier mot. Pareillement, en français, avec un mot-clef comme arrêt, les composées sont données dans l’ordre:

arrêt m, zone f d’ arrêt m d’autobus

L’anglais n’a pas de règles absolues qui dictent que les mots composés doivent être séparés par un espac ou un trait d’union ou écrits en un seul mot, et il y a parfois des problèmes semblables en français. Si vous ne trouvez pas un mot composé avec un espace, cherchez plus loin dans la liste où il pourra être écrit en un seul mot ou avec un trait d’union.

Pour raison de simplicité, nous avons traité les mots à trait d’union comme un seul mot en ce qui concerne l’endroit où ils apparaissent en ordre alphabétique. Par exemple:

fireproof fire-stop firework

contre-limon m contremaître m

contre-mur m

Des expressions composées plus compliquées, telles que direct expansion refrigeration (système de réfrigération à détente directe) se trouveront parfois sous plus d’un mot-clef, pour gagner du temps, mais ne seront pas généralement listées sous un adjectif-clef. En anglais, compressed air (air comprimé) et reinforced concrete (béton armé) sont parmi les exceptions.

Choix et sens supplémentaires

Des traductions différentes sont séparées par un trait oblique ou une virgule, par exemple: abutment appui m, butée f

air brick brique f alvéolée/à alvéoles/perforée/à air

Il y a deux mots en français pour abutment, et air brick peut être traduit par brique alvéolée, brique à alveoles, etc.

Quand des mots sont entre parenthèses en anglais et en français, ceci correspond à des sens supplémentaires:

water tank, (hot) ballon m d’eau (chaude)
Water tank signifie ballon d’eau et hot water tank signifie ballon d’eau chaude.

vibrator, (external/internal) vibrateur m (externe/interne)

On peut avoir un vibrateur, un vibrateur externe ou un vibrateur interne dans les deux langues.

Si un seul mot est entre parenthèses dans une langue, cela signifie généralement que le mot entre parenthèses peut être omis:

water supply adduction f (d’eau)
En français, le terme adduction d’eau est souvent abrégé en adduction.

Renseignements grammaticaux

Il existe de nombreux guides complets de grammaire française et anglaise, et ce dictionnaire ne prétend pas faire leur travail. Par conséquent, les verbes irréguliers, réfléchis, transitifs et intransitifs, et les locutions adverbiales et adjectivales ne sont pas identifiés en tant que tels. Pour plus de renseignements à leur sujet, les ouvrages de base listés dans l’Appendice B sont inestimables.

Le renseignement grammatical de base dans ce dictionnaire est donné en abrégé et en italique après le mot auquel il correspond:

adj = adv = f = f,pl = m = m/f = m,pl = vb =

adjectif
adverbe
nom féminin en français
nom féminin pluriel en français
nom masculin en français
nom qui est le même au masculin et au féminin en français nom masculin pluriel en français
verbe

Explications et notes de contexte

Celles-ci sont données entre crochets. Par exemple:

spread [sewage, fertilizer] épandre vb spread out [e.g. gravel, objects] étaler vb spread to [e.g. of fire] atteindre vb

Quand des mots d’usage courant sont utilisés avec un sens technique précis dans un domaine particulier de la construction ou des travaux publics, ce domaine ou cette discipline sont donnés entre crochets. Par exemple:

strike [geological] direction f
Certaines initiales d’usage courant sont écrites entre parenthèses apres le syntagme qu’elles abrègent.

Avis

Un symbole est utilisé après le mot auquel il se réfère, comme information supplémentaire. † = ne expression abrégée ou une expression familière ou argotique


Précédent1 of 2
Utilise ← → (les flèches) pour afficher la page suivante

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture