CROQUIS D’ARCHITECTURES

par Doc genie civil
0 Commentaire

CROQUIS D’ARCHITECTURES


Le croquis occupe une place singulière dans le domaine de l’architecture. Le dessin d’architecte est un document graphique qui sert de base à la réalisation d’un objet tridimensionnel. Différents types de dessins sont requis dans les étapes d’élaboration d’un ouvrage architectural. L’architecte couche ses premières idées sur papier par quelques « coups de crayons » : ce sont les croquis et les esquisses. Puis à mesure de l’avancement du projet, le dessin devient technique, il doit être d’une exécution précise (porter des cotes et une échelle). Traditionnellement, l’architecte élabore des plans, des coupes et des élévations. Deux formes de plans sont essentielles : le plan de sol qui, à l’image d’une carte, décrit la disposition des pièces et des étages et le plan de masse qui définit une vue d’ensemble du projet dans son environnement d’accueil. Les élévations présentent les mesures exactes de la façade et sont des dessins figuratifs du projet. Les coupes traversent le bâtiment par une section imaginaire verticale. Ce dessin relève les grandes lignes de l’extérieur et de l’intérieur afin de comprendre les liens entre les deux. La traduction graphique de tous ces impératifs techniques s’est aujourd’hui modifiée avec l’outil informatique.

Croquis et nouvelles formes

Dès les années 1950 se développe en France tout un courant tourné vers l’architecture-cellule. Bulles, coques, structures gonflables rompent avec la tradition par leur légèreté, par les matériaux employés et par les possibilités de multiplication que chaque module propose. Le dessin sur calque de la Maison Bulle
Antoine Gaudet d’Antti Lovag montre bien comment le bâtiment rompt avec l’image attendue de la maison : l’espace domestique, expérimental, s’organise en unités modulaires circulaires, séparées mais connectées à un tronc commun. L’Espace Cardin d’Antti Lovag ou encore le dessin au feutre sur calque de Jean Renaudie pour Vitrolles revendiquent la même approche, celle d’une architecture évolutive, capable de s’adapter à n’importe quel type de terrain puisque, avec un système d’unités agglomérées, le plan de masse peut aisément se moduler en différentes typologies formelles. Si les années 1960-1970 remettent en cause les formes de l’architecture, elles marquent également un renouveau du dessin d’architecture ; pratique autonome, celui-ci entre désormais dans les galeries et rend compte de la genèse du projet depuis l’esquisse jusqu’au bâtiment final. Les dessins multiplient
les combinaisons de cellules, intègrent les couleurs saturées non figuratives, font usage du feutre et du crayon graphite et adoptent également de grands formats.

Dessin et prémices du projet

Les premiers jets

Les premiers jets permettent d’esquisser rapidement une idée ou un modèle par quelques traits. Ils sont réalisés à main levée : c’est une manière pour l’architecte de traduire sa vision première et de matérialiser sa pensée.
Frédéric Borel dessine au crayon un papier froissé. Ce croquis de l’Institut de Développement local à Agen exprime ses premières idées. Il traduit les plis du papier froissé par des lignes onduleuses et fluides dont quelques surfaces sont hachurées avec plus ou moins d’intensité pour suggérer les ombres. Le dessin donne à voir les premières complexités de l’enveloppe externe du futur bâtiment. Les plis se répètent en un rythme inégal permettant de comprendre les pans en oblique qui s’enchevêtrent sur l’ouvrage architectural construit.
Coop Himmelb(l)au part d’un croquis aveugle réalisé les yeux fermés, un dessin non programmatique, pour concevoir l’Open
House (« maison ouverte »). L’équipe privilégie l’expression spontanée, témoignage d’un moment de « cristallisation » fugace et violent. Partant plutôt d’émotions liées tant à l’architecture qu’à la musique ou la philosophie, les deux architectes tentent de traduire sur le vif ces instants, à travers un amoncellement de traits noirs et fins qui s’entremêlent. La conception est donc jaillissement (dont le dessin va garder la trace), méthode ouverte quasi automatique en référence à la méthode des surréalistes. À partir de ce premier croquis, diverses phases de rationalisation de la forme intégreront peu à peu les contraintes matérielles liées au projet. Plans, élévations, coupes finaliseront la projection initiale.

   Aperçu du document en ligne



Télécharger
CROQUIS D’ARCHITECTURES

 Télécharger le document

Mot clés: Livre BTP, Livre Génie civil, Document BTP, Livre architecture, document génie civil,

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture