Stabilité horizontale du béton préfabriqué [PDF]

par Doc genie civil
0 Commentaire
Précédent1 of 2
Utilise ← → (les flèches) pour afficher la page suivante

Introduction

La leçon 2 a mis l’accent sur la nécessité de concevoir les constructions préfabriquées sur base d’une philosophie propre. La principale différence avec les constructions coulées en place, réside dans la façon dont la stabilité horizontale ainsi que les assemblages sont réalisés.

Une construction coulée en place se comporte comme une ossature tridimensionnelle. La
transmission des charges, moments, déformations, etc. est atteinte en concevant les nœuds de telle façon qu’ils disposent de la même rigidité que les composants adjacents.

Toutefois, le système d’ossature tridimensionnelle n’est que rarement utilisé en préfabrication en raison de la difficulté de réaliser des assemblages pouvant reprendre des moments de flexion entre les éléments linéaires.

La stabilité des constructions préfabriquées est obtenue grâce à des systèmes faciles à mettre en oeuvre sur chantier: encastrement de colonnes dans les fondations, rigidité des murs de refend dans leur plan, l’action diaphragme des planchers et des toits, les contreventements et des combinaisons des systèmes susmentionnés. L’aménagement du système de stabilité diffère selon le type de bâtiment et le système de construction choisi.

Les concepts suivants sont principalement utilisés:

  • Constructions non contreventées dont la stabilité est obtenue en encastrant les colonnes de la construction à ossature dans les fondations, en combinaison ou non avec des contreventements et parfois avec des noeuds fixes entre les poutres et les colonnes.
  • Constructions contreventées dont la résistance aux actions horizontales est obtenue grâce à des murs transversaux, des cages d’ascenseur et des noyaux centraux. Les autres éléments de la construction préfabriquée sont soutenus horizontalement par ces composants rigides. Tous les efforts horizontaux s’appliquant au bâtiment quel que soit l’endroit ou la hauteur, sont transmis via les planchers vers les composants de stabilité et ensuite vers les fondations.

La transmission des efforts horizontaux des façades vers les composants de stabilité se fait par l’effet diaphragme des planchers et des toits. Les diaphragmes constituent un aspect essentiel du concept de stabilité des bâtiments préfabriqués. Grâce à l’effet diaphragme, les charges horizontales sont aussi réparties sur les différents composants assurant la stabilité horizontale.
Lorsqu’une composante de stabilité telle qu’une paroi composée, un noyau ou un plancher est construite à partir de différents éléments préfabriqués, l’interaction entre ces éléments doit être assurée par des assemblages adaptés. Leur conception est élaborée en détail dans les chapitres suivants.


Précédent1 of 2
Utilise ← → (les flèches) pour afficher la page suivante

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Document Génie Civil
Téléchargez gratuitement les document Génie Civil au format PDF et restez informé de tous ce qui est Génie Civil et Architecture